Comme tout professionnel, je reçois régulièrement des demandes de devis, en particulier pour des portraits professionnels pour CV, Linkedin & co ou encore des photos immobilières sur Bruxelles. Rien de plus normal, faire appel à un photographe pro est un investissement qui, à ce titre, est soumis aux contraintes budgétaires des clients.

Comme tout professionnel, j’aimerais convertir chaque demande de devis en shooting, mais la réalité est tout autre.

Dans 20% des cas, les clients potentiels, conscients de la nécessité d’avoir des photos professionnelles et sensibles à la valeur de mes services, sur base de mon portfolio, acceptent de collaborer, en dépassant parfois même leur budget initial.

Le reste du temps, je suis stupéfait face à la capacité de certains à se trouver des excuses bidons, plutôt que de simplement dire qu’ils ne sont pas intéressés, car ils ne veulent pas investir un certain montant pour un service de qualité professionnelle.

A force de collectionner ces “drôles de réponses”, je me suis dit que cela ferait un bel article de blog. Voici donc les 10 excuses les plus bidons pour ne pas engager un photographe professionnel (ou, j’imagine, tout autre corps de métier). Pour la petite histoire, les messages ci-dessous entre guillemets sont authentiques.

10. Y’a pas de limite de budget ! 💰

Message du client :Pour le moment, je n’ai pas vraiment de prix limite. Je me renseigne un peu car j’ai encore jusqu’à juin, je voulais juste avoir une idée

Mon commentaire : Pas de limite de budget ? Pas de problème ! Malheureusement, je n’ai plus jamais eu de retour de cette personne. J’étais certainement trop bon marché…

9. Y’a pas d’urgence !

Message du client : Bonjour Cedric, désolé pour la réponse tardive. J’ai décidé de reporter ça à plus tard. Merci en tout cas pour le suivi!

Mon commentaire : J’imagine que cette personne a finalement trouvé un emploi et n’avait donc plus besoin d’une nouvelle photo. Un nouveau job sans devoir mettre à jour sa photo de CV, appelons cela un cadeau tombé à point nommé.

8. Y’a moyen de négocier ?

Message du client : Je vais jeter un œil et je vous tiens au courant. Le prix est fixe ?

Mon commentaire : Dans une vie parallèle, je m’appellerais Claudy et je dirais que tout est négociable, y’a pas un plan tarifaire avec les prix ! Malheureusement, dans ce monde ici-bas, j’ai décidé d’appliquer des prix respectueux du travail de photographe et identiques pour tout le monde. Pourquoi faire un prix à la tête du client quand on peut appliquer des prix standardisés ?

7. Y’a pas de budget 🙁

Message du client 1 : J’estimais cela en-dessous de 100€….

Message du client 2 :Je souhaiterais prendre une photo professionnelle pour le site de mon travail. Je voudrais savoir combien ça coûte et vos dispos ? (…) Je vise plus dans les 30-40 euros

Mon commentaire : L’excuse du prix élevé est certainement la moins bidon de toutes. Si seulement ces clients avaient conscience du rapport qualité – prix et du travail induit en amont… Certains photographes autoproclamés “professionnels” sur Bruxelles vous demandent 12€ pour 1 photo d’identité, bâclée en 5 minutes chrono. Soit 144€/h pour immortaliser une version MINABLE de vous-même ! Qui peut décemment penser qu’une séance de portrait “pro” d’une heure coûte 100€ TTC, voire 30€ ? Le mythe du photographe pas cher a décidément la peau dure !

6. Y’a moyen de réfléchir ? 🤔

Message du client : Ok super, je vous remercie pour l’info, je vais me laisser un temps de réflexion 🙂

Mon commentaire : Bon réflexe, l’ami ! Ne jamais précipiter une décision ! Après tout, un portrait professionnel, c’est un peu comme une cuisine ou un nouveau canapé, mieux vaut faire le tour des boutiques pour être sûr de son choix. On fait le point l’an prochain ?

5. Y’a pas moyen, mais y’a peut-être moyen… 💸

Message du client : I am checking the options right now, this is above the budget the company foresees. I will keep you in touch! Thanks!

Mon commentaire : Je suis trop cher pour ce client, dont acte. Pourtant, celui-ci indique avec assurance son envie de rester en contact. Quel est donc son plan secret pour conclure notre relation par une “happy end” ? Faire les poches de son employeur, braquer une banque ou gagner au loto ?

4. Y’a trop de boulot, j’ai changé de téléphone ! 📵

Messages d’un client professionnel concernant un shooting immobilier :

Jour 3, après 2 gentils rappels de ma part :
Bonsoir, j’ai bien reçu votre message. Je vais regarder le tout et vous reviens demain. Merci

Mon commentaire : J’ai attendu le lendemain, le surlendemain, jusqu’au…

Jour 15, après 2 autres gentils rappels :
Bonjour, j’ai des préoccupations (…) Je vous reviens !

Mon commentaire : Pas de stress, je comprends ! C’est un peu comme si je commençais à discuter avec un voisin et que, trop préoccupé par mes préoccupations, j’étais parti sans rien dire au milieu de la discussion. Un vrai dialogue de pros !

Jour 52, après 2 ultimes gentils rappels :
Bonjour, désolé, j’ai changé de numéro de téléphone (…) Désolé de ne pas répondre à la seconde non plus – je ne suis donc pas intéressé. Bonne continuation

Mon commentaire : Moralité, si vous êtes professionnel, évitez d’engager un échange avec un prospect sur le point de changer de téléphone. C’est l’échec assuré.

3. Y’a moyen de se voir pendant les vacances ? 🏖️

Message du client : Bonjour, s’il est possible et si vous n’êtes pas en vacances, je pourrais prendre rendez vous avec vous pour la mi-juillet. Je vous recontacterai pour fixer un rdv. Merci beaucoup !

Mon commentaire : Pas de souci, recontactons-nous en juillet ! On s’organisera un BBQ suivi d’un portrait professionnel sauce Dallas !

2. Y’a un banc solaire ? 🕶️

Message du client : Bonjour Monsieur, je me suis finalement décidé pour un photographe sur mon lieu de vacances, pour donner un autre tour à la séance de portrait. Merci de nos échanges et bien à vous

Mon commentaire : Au départ, ce client souhaitait un nouveau portrait professionnel pour asseoir sa crédibilité en ligne. De quel tour ce Monsieur parle-t-il ? Du tour de France et de ses paysages ensoleillés ? Malheureusement, je n’ai pas su aider ce client, car je ne souhaite pas investir dans un banc solaire, même si cela garantirait à mes clients d’avoir le teint halé sur leurs portraits professionnels. La mort dans l’âme, j’ai du me résigner à lui souhaiter de bonnes vacances.
Cela étant dit, avis aux amateurs, je peux toujours ajouter une plage ou une montagne en image de fond s’il le faut. Ca intéresse quelqu’un ?

1. Y’a plus de signal… Allo ? Allo ? Je passe sous un tunnel… ☠️

Assurément l’excuse bidon Nr 1 : le client qui, non content de ne pas répondre à un premier message, se mure dans un silence assourdissant, malgré de multiples rappels.

Mais que s’est-il passé ? Le client est-il entré dans un tunnel sans fin, tombé dans le coma, ou pire, est-il décédé ? Je préfère ne pas imaginer le pire et me concentrer sur mes photos…

 

Crédit photo: Cottonbro sur Pexels